Jusqu’ici j’était limite fière de mon « originalité » : Oui je n’avais pas de tatouage, c’est vrai quoi, aujourd’hui dans les 30-40 ans, qui n’a pas de tatouage? Eh bien moi, mais ça c’était avant..

Tatoo

Ebauche tatouage - Budapest

Lors de mon voyage il y a un an en Afrique du Sud, j’y ai pensé sérieusement. L’étranger a sur moi des effets bizarres. Bizarrement, je me sens éprise d’une très grande liberté. Je me mets donc à réfléchir et à tester des choses que je n’aurais jamais faites en France. Les barrières de la différence s’évaporent et laissent place à une curiosité profonde. Les sud-africains sont majoritairement tatoués, et le beau temps fait que l’on peut observer les dessins voire les fresques sur les bras, les jambes, les visages. Bref, dans la mixité qu’offre Cape Town et dans cet élan de liberté j’ai eu cette envie et j’ai longuement hésité. Ce n’est pas mon genre de prendre un choix à la légère, qui plus est sur quelque chose qui restera sur ma peau à vie. J’ai pourtant accompagné un amie au salon et je pensais vraiment que la prochaine fois que je passerai les portes de ce lieu, ça serait pour MONtatouage.

Bref, le temps est passé, et je suis rentrée en France sans mon tatouage. Là je suis allée vivre à Paris et je n’y ai plus du tout pensé. Comme quoi j’ai l’impression que quand je suis en France je m’ouvre beaucoup moins de perspectives. Bon il faut dire que ce n’était pas une période facile pour moi, je ne suis pas fan des grandes villes, j’ai besoin d’espace et de vert !

Je me suis remise à penser aux tatouages aux alentours de Janvier 2016 et puis là j’ai commencé à trouver des motifs magnifiques. Aujourd’hui, je vis depuis quelques mois en Hongrie, j’ai retrouvé ma dose de liberté et donc mon envie de tatouage forcément !
Deux personnes de mon entourage se sont faites tatouées dans une agence de tatoueurs réputés à Budapest, THE DARK ART TATOO. J’ai donc eu rendez-vous chez eux ce samedi dernier pour faire le dessin. Enfin ça c’est ce que je croyais. Une fois que j’avais dis OK pour le dessin, la tatoueuse était prête à passer à l’action. Je ne m’attendais pas du tout à ça et je n’étais donc pas prête psychologiquement. J’y retourne donc après demain pour le grand jour !

Soit dit en passant la tatoueuse est très professionnelle, le dessin qu’elle m’a fait correspondait parfaitement à mes attentes, j’ai changé deux-trois trucs mais elle est très à l’écoute ! De plus les prix ici sont bien moins chers que ceux en France, et ce, malgré la très bonne réputation de l’agence. Le dessin est assez gros mais il coutera seulement 40 EUR.

Je suis très pressée de passer à l’action, même si j’ai peur de la douleur. J’ai quand même changé l’endroit de mon tatouage initial car j’avais peur qu’il se voit trop. Je souhaitais le faire sur l’avant bras, aujourd’hui je pense le faire à l’intérieur du biceps car je ne veux pas qu’il se voit trop.. A l’intérieur du bras on ne le verra très bien que quand je lèverai le bras (en débardeur) soit pas souvent ! Bon il me reste encore un jour pour y penser, alors qui sait ?! Je ne me déciderai peut-être qu’au dernier moment.

H-36 – trop excitée !